Le contraste local : Intro et méthodes simples

Grand Som

Grand Som (Image HDR @15mm). Chartreuse/2011

Cet article est le premier d’une série de deux articles sur le contraste local, viendra ensuite l’utilisation de c2g.

On parle beaucoup de contraste en photographie. Contraste de couleur, contraste entre objets représentés, contrastes dans la luminosité… tous ces contrastes ont des origines techniques différentes, mais sont rassemblés par le fait qu’à chaque fois ils expriment une différence entre deux trucs de l’image.

La plupart du temps, quand on lit le mot contraste en imagerie au sens large, on fait référence au contraste de luminosité, c’est à dire une différence entre des zones lumineuses et des zones moins lumineuses. Et dans un éditeur d’image, quand on cherche à « augmenter le contraste », on cherche la plupart du temps à rendre les blancs plus blancs et les ombres encore plus sombres, c’est à dire augmenter le contraste global. On oublie bien souvent le contraste local, celui qui rend les nuages dans les images HDR si pétants, ou encore qui fait garder tous son charme aux N&B argentiques d’antan… ou encore qui permet de jouer sur la « netteté » d’une photo, eh oui. Mais c’est quoi le contraste local ? pourquoi a t-on inventé le petit adjectif « local » ?

Lire la suite…

Mots-clefs :, , 2 réactions

Refocus (Greffons en vrac)

Appliquer un filtre de netteté sur une photo est toujours l’une des dernières étapes à réaliser, que ce soit pour envoyer une image sur le web ou l’impression, ou simplement pour avoir une image un peu plus croustillante à regarder. Des tonnes de greffons existent pour cela, certains déjà inclus avec Gimp comme l’indémodable Unsharp Mask (par ailleurs très bien expliqué dans la documentation de Gimp), mais d’autres me viennent en tête comme Wavelet sharpen, Smart sharpen, etc… comme quoi il y a déjà du monde dans la place.

Un des vieux de la vieille (le fichier date de 2003 !) est Refocus, qui vieillit sans prendre une ride. Il a été développé par Ernst Lippe et comme l’auteur explique très bien la méthode utilisée par son plugin, je vais essayer de décrire un petit peu le principe (sans être un expert moi-même) qui est très intéressant. On verra ensuite pour l’installation et l’utilisation qui sont simplissimes. Lire la suite…

Faire du HDR avec Jean et Marc (IV. La méthode HDRstack)

Image HDR créée avec HDRstack (15mm, Vercors)

Faire du HDR avec les kipi-plugins, c’est facile, mais c’est finalement assez peu flexible : enfuse choisit pour vous les zones à fusionner, et fait tout le boulot. Et si on veut le faire soi-même ? On pourrait faire la fusion soi-même dans GIMP, non ?

Parti de ce constat je me suis crée un petit script qui effectue tout le travail de préparation d’un HDR, que j’ai nommé pompeusement HDRstack. Il fait la suite d’étape suivantes :

  1. On convertit une suite d’images raw au format tiff avec ufraw.
  2. On aligne les images avec align_image_stack (de hugin).
  3. On crée une pile de calques avec ces images, avec PTtiff2psd (un utilitaire aussi fourni avec hugin).
  4. On ouvre avec GIMP ! Lire la suite…

Faire un cadre en trois clics

final

Pour mémoire, une petite méthode pour faire un cadre simple en trois clics, sans passer par un script/greffon. Lire la suite…

Mots-clefs :, , , 2 réactions

    

Contrat Creative Commons Hébergé librement chez tuxfamily.org Propulsé par Wordpress !